Lettres et philosophie

Lettres et philosophie

L'ENSEIGNEMENT DES LETTRES ET DE LA PHILOSOPHIE EN CPGE SCIENTIFIQUES

Les étudiants des Classes préparatoires scientifiques bénéficient, en première et en deuxième année, d'un enseignement de Lettres et de Philosophie. 

Cet enseignement a pour première fonction de les préparer aux concours d'entrée des grandes écoles d'ingénieurs ; dans tous ces concours, en effet, figure une épreuve écrite obligatoire de Lettres-Philosophie. Dans certains concours, parmi les plus prestigieux (École Polytechnique, écoles du groupe Mines-Ponts...), les étudiants admissibles sont également soumis à une épreuve orale de culture générale.

Les coefficients de l'épreuve écrite de Lettres-Philosophie sont, pour toutes les écoles, relativement élevés. C'est dire qu'une note basse peut fortement compromettre les chances de réussite pour les concours les plus sélectifs. Un travail sérieux et régulier est donc  exigé dans les matières littéraires. Les futurs élèves des Classes Préparatoires scientifiques ont tout intérêt à s'y préparer dès le lycée en accordant toute l'attention nécessaire à l'enseignement du français, de la philosophie ou de l'histoire. Ils doivent également être conscients qu'on attend d'un ingénieur la capacité de lire et de comprendre des textes de toute nature, de construire une réflexion personnelle, de s'exprimer clairement et correctement à l'écrit comme à l'oral. Les différents concours accordent ainsi une importance toute particulière à la correction syntaxique et orthographique des devoirs écrits.

Outre la préparation aux épreuves des différents concours, l'enseignement des Lettres a également des objectifs d'ouverture culturelle : les Grandes Écoles d'ingénieurs attendent de leurs étudiants qu'ils disposent de connaissances sur le monde contemporain, qu'ils manifestent une large ouverture d'esprit et soient capables d'aborder des problèmes extrêmement divers ne relevant pas des seules compétences scientifiques.

Les épreuves des différents concours portent sur un programme renouvelé chaque année. Ce programme est composé d'un thème étudié à partir de trois œuvres, deux œuvres littéraires et une œuvre philosophique. Selon les concours, les étudiants doivent rédiger une dissertation portant sur le thème et les textes du programme,  ou un résumé de texte suivi d'une dissertation.

Programme 2015 2016

L’ENSEIGNEMENT DE CULTURE GENERALE EN CPGE EC

Les étudiants des Classes préparatoires aux Grandes Ecoles de Commerce reçoivent un enseignement de Culture Générale de 6 heures hebdomadaires, assuré par un professeur de Français et un professeur de Philosophie.

En première année (en EC 1) — sans programme spécifique —, les deux enseignements se consacrent à la constitution et au renforcement des bases culturelles des élèves : littérature et arts, histoire des sciences et de la philosophie. Une part essentielle du temps est aussi dédiée à l’acquisition et à la maîtrise des techniques de la contraction de texte et de la dissertation.

Chaque année, pour les EC 2, une notion constitue le thème sur lequel seront proposés des sujets de dissertation aux diverses épreuves des concours. Ainsi cette année (2016) est-elle consacrée à "la nature", l'an dernier, "la vérité", et, précédemment, "l’espace",  "le plaisir", "la société", "la vie", "la beauté", etc. A la différence des CPGE scientifiques, aucune œuvre n’est prescrite pour illustrer le thème. Cette épreuve de dissertation est dotée d’un coefficient non négligeable et un candidat qui vise les meilleures écoles ne peut se dispenser de s’y préparer méthodiquement.

Les deux enseignements (Français et Philosophie) ont pour objectif de procurer aux étudiants références littéraires et/ou esthétiques et équipement conceptuel (philosophie, sciences humaines et sociales) leur permettant de produire une réflexion argumentée et appuyée sur une solide culture pour affronter les sujets qui leur sont proposés aux concours.

A la dissertation de culture générale, s’ajoutent des épreuves de « contraction » ou de « synthèse de textes » (indépendants du thème) — selon les différents concours. Le professeur de Français se consacre plus particulièrement à la préparation de cette épreuve.

Rigueur de la réflexion, richesse des références culturelles, connaissances des systèmes de pensée, clarté, précision, efficacité et élégance de l’expression écrite (et orale) sont les conditions de la réussite à ces épreuves.

L’enseignement de Français et de Philosophie se consacre également à la préparation de deux types d’épreuves orales. Une fois déclarés admissibles, les étudiants doivent alors se présenter à diverses épreuves que les écoles, soucieuses de marquer leur singularité, ont conçues pour l’admission définitive des candidats. Depuis l’épreuve de « Culture et Sciences Humaines » (HEC) jusqu’aux entretiens de motivation et/ou de personnalité, les étudiants sont confrontés à des exercices d’une grande diversité de formes et de contenus. Ils reçoivent une formation appropriée — et ajustée à chaque cas — pour tous ces types d’exercices par leurs professeurs.

Par LSTL
mars
02